Coronavirus : faut-il arrêter d’aller à la salle de sport ?

Coronavirus : faut-il arrêter d’aller à la salle de sport ?

14 mars 2020 Non Par Laure

Depuis décembre 2019 le monde est face à une pandémie sans précédent. Il s’agit du Coronavirus qui a été détecté pour la première fois dans la ville de Wuhan en Chine. Cette maladie contagieuse s’est propagée depuis lors très rapidement et a atteint un grand nombre de pays. Pour limiter cette contagion vertigineuse, les autorités françaises ont interdit les rassemblements de plus de 100 personnes. Dernièrement, c’est le président français qui a décrété la fermeture des crèches, des écoles et des universités. Tout ceci pour la simple raison que la promiscuité augmente le risque de contamination. Face à toutes ses restrictions, les lieux de rencontre deviennent des endroits à risque. Il est donc tout à fait normal de remettre en cause cette habitude d’aller dans une salle de sport pour s’entraîner.

La salle de sport est-elle devenue un lieu plus dangereux à cause du Coronavirus ?

Tous les lieux de rassemblement sont des endroits propices pour la transmission du Covid-19. Le métro, les restaurants, les boites de nuit et bien d’autres sont donc des endroits plus ou moins risqués en ces temps de pandémie. Pourtant, on continue de se servir des transports en commun pour se déplacer. Il faut donc savoir raison gardée et avouer que les salles de sports ne sont pas plus dangereuses que les autres lieux de rencontre.

Comme le précise le docteur Juan Gestal « Le coronavirus n’est pas transmissible par la sueur ». Il faut rappeler que ce dernier est un professeur en médecine préventive qui exerce à l’Université de Santiago de Compostelle. Vous devez donc comprendre que ce virus n’est pas plus virulent dans une salle de sport. Pour rappel, il se propage lorsqu’une personne contaminée éternue, tousse ou respire.

En fait les gouttelettes du nez du malade chargé du virus vont pénétrer dans le corps de la personne à travers ses muqueuses, son nez, ses yeux et sa bouche. Il faut donc avouer que tous les lieux de rassemblement sont autant à risque que la salle de sport.

Ceci aussi pour la simple raison que dans tous ces endroits de rencontre, une personne infectée, mais pas encore diagnostiquée peut-être présente. C’est pour cela que le docteur Alejandro CondeSampayo affirme que « le risque 0 n’existe pas ». L’idéal serait d’adopter une certaine attitude dans tous ces lieux d’interaction sociale. De plus, il faudra tenir de sa situation sanitaire avant de faire un choix. En effet, une personne immunodéprimée ou une personne âgée est beaucoup plus susceptible de contracter la maladie qu’une personne lambda.

Néanmoins, ce n’est pas une raison pour arrêter le sport, car cette pratique est très bénéfique pour notre organisme. Il faut éviter de céder à la panique et suivre certaines règles d’hygiène.

Quelles sont les règles d’hygiène à mettre en pratique lorsqu’on se rend à la salle de sport ?

Il est important de suivre certaines mesures d’hygiène dans tous les lieux de rencontre. Ces habitudes doivent même être intégrées à notre quotidien pour se protéger contre la maladie, mais également pour protéger notre entourage. En ce qui concerne la salle de sport voilà quelques règles à suivre pour s’entrainer sans pour autant contracter le virus.

Le lavage des mains avant et après le sport

Cette règle basique d’hygiène est plus que jamais d’actualité. C’est d’autant plus important dans une salle de sport, car vous aurez à partager beaucoup de surfaces de contact avec les autres. Il est vrai que le principal risque de contamination est lorsqu’on est à moins de deux mètres d’une personne infectée pendant une longue période. Toutefois, le fait de toucher une surface contaminée représente aussi un grand risque. Surtout lorsque les gouttelettes sorties du nez de la personne infectée ont atterri sur la surface en question. C’est pour cela qu’il faudra aussi éviter de toucher votre visage avec vos mains durant toute l’activité sportive. L’idéal serait de faire le sport sans contact entre vos mains et votre visage. Ensuite, après assurez-vous de laver vos mains avec de l’eau et du savon ou un liquide hydroalcoolique.

Le fait de serrer les mains doit être évité

L’expansion de ce virus a changé certaines habitudes. Comme l’on a vu dernièrement des joueurs professionnels ont disputé un match de football sans se saluer. Ceci pour éviter qu’une personne infectée, mais pas encore malade ne contamine les autres. C’est aussi une précaution que vous devez prendre dans votre salle de sport. Il faudra éviter de saluer vos camarades, votre coach ou n’importe qui d’autre. Cette pratique est également valable dans un autre cadre de rassemblement. Simplement pour éviter qu’une personne qui a touché une surface contaminée ne propage la maladie en touchant la main des autres.

Certaines activités sont à bannir

Le docteur Alejandro CondeSampayo explique que la transmission du virus est plus élevée avec une plus grande concentration de personnes en un lieu. Si vous participez à des activités sportives comme la danse ou autres, il vaut mieux éviter d’y aller ou de réduire la durée de la pratique. En effet, même si le risque de rester proche d’une personne contaminée augmente la propagation du virus, un grand rassemblement de personnes est plus dangereux. Les cours collectifs qui rassemblent beaucoup de monde doivent alors être évités. Le risque est d’autant plus grand lorsque ce genre d’activités se déroule dans des salles. En fait, tous ces facteurs augmentent les surfaces de contact contaminées.

L’usage de gants pour soulever des poids

Il serait très utile de se servir de gants pour souler des haltères. D’abord en le faisant, vous évitez d’être contaminée, si jamais la barre des poids avait reçu les gouttelettes de nez d’une personne infectée. De même en se servant de gants, on réduit ainsi la propagation du virus. Ces gants représentent alors une barrière contre le Covid-19. Toutefois, il faudra éviter de toucher votre visage avec ces accessoires.

Aller à la salle de sport n’est pas une habitude à abandonner. Néanmoins, vous devez tenir compte de la propagation du virus dans votre zone de résidence. Si le nombre de personnes infectées est très élevé dans votre entourage, il faudrait mieux s’entraîner à domicile.